Golfech. verité à rétablir (en réponse à un article infantilisant de la Dépèche du 22-11-06)

Publié le par Marc St Aroman

« GOLFECH (TARN-ET -GARONNE). LE RECHARGEMENT DU COMBUSTIBLE VIENT DE S'ACHEVER SUR LE SITE EDF. UNE OPÉRATION QUI SE DÉROULE TOUS LES 18 MOIS, AVEC DE GRANDES PRÉCAUTIONS. » (La Dépèche du midi…)

Golfech. verité à rétablir (en réponse à un article infantilisant de la Dépèche du 22-11-06)
Ainsi la centrale de Golfech représente l'équivalent de 1 000 éoliennes -- perso, j'aurais dit de but en blanc sans trop réfléchir, 10 ou 15 000 éoliennes -- donc finalement le principe
Risque -bénéfice, (ce qu'on appelle dans le jargon, gagnant gagnant) centrale nucléaire, éolienne pourrait plaider pour les éoliennes.
Que l'on arrive à faire de grosses économies énergétiques, et les centrales nucléaires perdent le cote positif dont on nous rabat les oreilles --
Pour rappel qu'un gros incident se produise à Golfech, et c'est tout Midi-Pyrénées qui est condamnée - de quoi faire réfléchir, mais sommes nous capables encore de réfléchir?
par jean jacques delmas (Courrier paru le 22/11/2006)

Il y a dix ans la revue scientifique " La Recherche ", sous la plume d’Hélène Crié, titrait : " La France à l’âge adulte :  L’hypothèse de l’accident nucléaire est accepté par les autorités, et l’on s’y prépare "

Malgré cette alerte, le 22 novembre 2006, paraît un article infantilisant sur la question nucléaire dans les colonnes de la Dépêche du Midi. Comment penser que des populations, lectrices de ce genre d’articles, seront en mesure de réagir efficacement en cas d’accident majeur survenant sur une centrale nucléaire? Bien sûr si la réalité du risque est présentée dans toute sa dimension il est évident que les populations affirmeront qu’une production électrique ne vaut pas un tel prix !.. (1)

(1)Sur le seul aspect financier, l'accident de Three-Misle-Island a coûté aux Etats-Unis le prix de la construction de tout leur parc nucléaire. Tchernobyl à coûté à l’ex-union soviétique 3 fois la totalité des bénéfices commerciaux enregistrés par l’exploitation de toutes les centrales nucléaires soviétiques entre 1954 et 1990, soit 36 ans !

Puisqu’il est essentiellement question de nourriture de monstre dans l’article de presse, je souhaiterai évoquer la partie rejets de ce monstre : 100 tonnes de combustibles usés déchargés représentent des déchets de Haute Activité Vie Longue qui resteront toxiques pour des centaines de milliers d'années. Dans 100 tonnes de ces rebuts il y a environ 1000 kg de plutonium dont 500 kg de plutonium 239 (2). Ce dernier pourrait permettre de réaliser 60 bombes atomiques… Et pendant ce temps Certains affirment que la France lutte contre les problèmes de prolifération !

(2) le seul Pu 239 a une demi-vie de 24 990 ans et émet sans cesse des rayonnements alpha, X et gamma.
Contrairement à ce que pourrait laisser penser l’article, la centrale ne rejette pas que de la vapeur d’eau : en plus de beaucoup de chaleur, de chimie, il y a aussi beaucoup de radioactivité :

- Le volume d’air pollué radioactivement et turbiné vers l’atmosphère à travers deux cheminées est – selon les données d’EDF – de 4 milliards de m3 pour 2005.

- Toujours selon EDF en 2005, 130 000 m3  d’eau polluée radioactivement ont été rejetée dans la Garonne.

Pour ce qui est de la consommation d’eau des réacteurs enfin, exprimé en volume par seconde cela n’est pas très parlant voici donc l’expression en volume par an : pour 2005, EDF a pompé 220 millions de m3 dans la Garonne, soit deux fois plus que le volume d’irrigation sur tout le fleuve et ses canaux ! (St Martory et canal Garonne)

Il est dommage que quelques unes de ces données techniques de base n’aient pas figuré en bonne place dans un article traitant d’un sujet aussi grave pour l’humanité.
Marc Saint Aroman - Castelnau d’Estretefonds -

Publié dans stopgolfech

Commenter cet article